Hameln, le 2 août 2000



  Cher monsieur Sannon,

   Je ne sais comment vous expliquer la chose terrible qui m'arrive. J'imagine déjà en écrivant ces lignes ce que vous penserez de moi en les lisant. Vous vous direz que je ne suis qu'un affabulateur et un mystificateur qui vous aura fait faire tant de kilomètres pour rien. Je suis tellement désolé de ce que j'ai à vous dire et aussi tellement confus que je n'ai pas réussi à trouver le courage de vous l'annoncer de vive voix: LE PASSAGE NE S'OUVRE PLUS!

   Deux nuits après ma première expérience de Passage (et dois-je péniblement vous l'avouer la dernière!), je suis retourné au "T-Digit" pour tenter de renouveler mon expérience. Je n'y allais que dans l'idée d'ouvrir à nouveau le Passage et je ne m'etais pas encore décidé à tenter l'aventure d'un long voyage sur le continent obscur. Comme la première fois, je me suis laissé enfermer à l'intérieur de l'exposition et j'ai réussi à me glisser à l'intérieur du "T-digit". J'ai alors fait, à ce qu'il me semble, les mêmes manipulations sur le même terminal que la première fois. Mais plus rien ne s'est passé. J'ai recommencé plusieurs fois et chaque essai échouait. Au bout d'une heure de recherche, j'ai bien du accepter que ma deuxième tentative n'était qu'un échec.

   Je ne comprends plus rien. Les deux autres tentatives que j'ai fait les nuits suivantes ont été elles aussi infructueuses. J'ai pourtant essayer d'imaginer quels mouvements particuliers j'aurais pu accomplir lors de ma première expérience, ou bien si les manipulations devaient être effectuées à une heure ou un jour bien précis ou encore si je ne devais pas être porteur d'un objet particulier mais anodin que j'avais la première fois et pas les autres. Je me suis même demandé s'il n'aurait pas été possible "qu'ils" aient manipulé les ordinateurs pour ne plus rendre possible l'ouverture du Passage. Mais je dois bien avouer que je commence à me demander moi-même si je ne deviens pas fou et si je n'ai pas rêvé tout cela.

   Ma déception est immense et je n'ose imaginer ce que vous devez penser de moi. Pourtant, je peux vous jurer que tout ce que je vous ai fait savoir, je l'ai fait en toute honnêteté et en toute bonne foi. Peut-être suis-je moi-même victime de folie ou d'hallucination? Je me sens en tout cas fort ridicule et je n'oserais même plus vous rencontrez tant j'ai honte de moi. Vous trouverez joint à cette lettre une disquette informatique contenant un fichier qui est un espèce de compte-rendu de ma visite au "Planet of Visions" et que j'avais commencé à votre intention pour vous expliquer comment trouver les signes à réutiliser dans le "T-digit". Ce compte-rendu est inachevé mais je vous le donne quand-même car peut-être vous aidera t'il a trouver vous aussi les signes et à les réutiliser dans le "T-digit" pour ouvrir le Passage.

   C'est la dernière fois que vous entendez parler de moi, cher monsieur Sannon. Toute cette histoire m'a assez bien perturbé et je ne désire plus à présent en entendre parler. Toute cette folie m'a conduit a commettre des actes que je n'aurais jamais osé commettre auparavant et qui sont d'ailleurs punissables par la loi. Je ne désire plus maintenant que reprendre ma vie normale. Si je me suis trompé, j'espère que vous voudrez bien me pardonner.

   En m'excusant et en vous remerciant de votre considération,

 

Hans Mayer        


Le fichier informatique  de Hans Mayer

Retour au dossier