Le Grand Palais de Paris

 

Le Grand Palais est donc un extraordinaire lieu
de convergence où Sciences et Arts,
après des siècles d'une lente divergence, se trouvent
obligés de cohabiter. La question d'une réunification
Sciences-Arts aurait dû se poser dans l'esprit des
parisiens. Il n'en fut rien! Pendant tout le XXième
siècle se sont opposés en une lutte fratricide
les partisans des Arts, espérant donner à ce lieu
l'esprit des "salons" du XXième siècle, et ceux
des Sciences. Le résultat fut l'abandon progressif
du Palais et sa destruction partielle en 1940, à la même
époque que celle du Palais de Justice de Bruxelles.


Le Grand Palais après l'incendie de 1944.
 

Page précédente

Retour à la bibliothèque

Page suivante