Back

Passages Obscurs

Ahead

LP016

Les Galeries Royales Saint-Hubert

La Galerie de la Reine

Localisation: Bruxelles - Belgique.

Destination: Inconnue.

Découvreur: Inconnus.

Passeur: Non.

Statut: Ouverture possible.

Moyen: Passage.
Informations complémentaires: Axel William.

Notes

   Les Galeries Royales Saint-Hubert se trouvent non loin de la grand-place de Bruxelles. Dans le plus pur style des galeries qui ont vu le jour un peu partout en Europe au dix-neuvième siècle, celles-ci ne sont rien de plus qu'un passage allant de la rue du Marché-aux-Herbes à la rue de l'Ecuyer.

    A moins qu'il ne s'agisse là d'un passage vers les cités obscures. En tout cas, un document d'origine obscure représentant Constant Abeels dans ces mêmes galeries existe bel et bien. D'ou vient ce document? Comment Constant Abeels aurait-il pu déambuler dans ces galeries? Existe t'il semblable galeries dans la cité de Brüsel? Tout cela reste un mystère.

   De nouveaux évènements bien étranges pourraient toutefois apporter de nouveaux éléments concernant ce lieu bien mystérieux. Une exposition-spectacle, baptisée "Bruxelles en scène" s'est en effet ouverte dans le courrant du printemps 2003 dans les souterrains des galeries. Cette exposition comporte plusieurs éléments qui ne manquent pas de rappeler les Cités Obscures. Comme par exemple ce tram 81 qui semble tout droit venu de Brüsel et qui rappelle étrangement le maquillage grossier de la station de métro Porte de Hal. Ou encore, qu'est ce qui pourrait bien expliquer la présence bien insolite de balustrades de la maison du peuple de Victor Horta dans cette exposition?

   Notre surprise fut à son comble quand, alors que nous contemplions quelques photographies sur un mur nous vîmes alors le personnage bien reconnaissable du peintre Augustin Desombres. Bien que ne portant aucune mention, c'était bien lui qui était sur cette photographie, attablé dans un bâtiment inconnu. Le lien entre les galeries, les souterrains de celles-ci, cette exposition dont la maquillage maladroit de manifestations obscures ne leurre personne et les Cités Obscures semblait de plus en plus évident.

   C'est alors que survint cet événement étrange. Alors que nous allions prendre une nouvelle photographie du lieu, un garde soudainement intervint nous interdisant de la prendre. "Les photographies sont interdites" nous dit-il. Pourquoi cette interdiction? Les autorités voudraient-elles éviter toute trace de preuve d'un Passage en ce lieu? Ou bien celles-ci craindraient-elles, comme dans le musée Augustin Desombres, que toute photographie au flash ne permettent le Passage? Nos investigations durent malheureusement s'arrêter là, sous la pression de la vigilance du garde...