Back

Passages Obscurs

Ahead

LP100/CO029

Le Passage de Robick

Le Passage de Robick

Localisation: Inconnue.

Destination: Inconnue.

Découvreur: Obin et Presti.

Passeur: Non.

Statut: Fermé.

Moyen: Passage.

Notes:


Le dossier obscur

 
   La Passage de Robick n'est pas à proprement parler un lieu de Passage. C'est un document tout à la fois unique et fort étrange qui nous révèle sa probable existence. Ce document se présente comme une partie apocryphe du Carnet de Voyage qu'Eugen Robick publia à l'issue de son premier voyage d'étude à travers le continent Obscur et qui aurait été abandonnée en raison d'un prétendu manque de cohérence avec le reste de l'ouvrage. Le livre présente plusieurs parties toutes manuscrites et illustrées. Une seule de ces parties nous laisse reconnaître la si particulière écriture du célèbre urbatecte. Il nous relate une aventure qui serait arrivée au futur rénovateur d'Urbicande. L'histoire est racontée à la première personne par Robick lui-même.

   Durant son voyage d'étude, Robick se serait retrouvé dans une ville inconnue du continent Obscur. C'est alors que voulant visiter cette ville à la nuit tombée, il aurait surpris les préparatifs d'une prise de contrôle du continent tout entier par l'entremise d'une circulation parallèle orchestrée au départ de cette ville dont apparemment jamais Robick ne sut le nom.

   Les nombreux recherchistes et obscurologues qui se sont penchés sur le document semble tous être tombé d'accord sur le fait que ce document ne décrit en fait pas une tentative de prise de pouvoir du continent Obscur par l'une de ses Cités, mais bien, contrairement à ce qu'aurait pu imaginer Eugen Robick par quelque organisation de notre monde. En effet, pourquoi à aucun endroit de ce document n'est-il fait mention du nom de la ville ou Robick se trouve? Comment un homme aussi érudit que lui aurait-il pu se retrouver dans une cité dont il ne connaît pas le nom? Enfin, les documents qu'il découvre mentionnent clairement l'ébauche d'un plan basé sur une circulation parallèle. Cette circulation parallèle ne manque pas de nous rappeler les craintes d'une autre circulation parallèle par le fonctionnaire Berthelot au sein de l'opéra de Pâhry.

   Il apparaît donc aujourd'hui clairement aux yeux des plus éminents experts obscurs que cette partie du journal d'Eugen Robick, dont le retrait de l'ensemble de son ouvrage est d'ailleurs fort suspecte, décrit le Passage involontaire de Robick dans notre monde. Il se serait ainsi retrouvé dans un cité inconnue de notre monde dont il n'aurait pas pu connaître le nom, cité qui était alors en préparation pour un plan d'invasion du continent obscur. La fuite précipitée de Robick lui aurait alors permis de retourner sur le continent obscur, évitant de justesse l'impermanence de l'ouverture du Passage qui l'aurait peut-être condamné à rester alors sur notre monde.

   Les recherches à propos de ce Passage continue encore aujourd'hui. Le document est-il authentique ou à tout le moins copié d'un document authentique? De quelle ville peut-il bien s'agir? A quelle époque Robick s'est-il retrouvé? Le dossier reste ouvert et fera sans doute encore couler beaucoup d'encre...